Stéphane Braunschweig, direction d'acteurs :

"chaque acteur demande qu'on travaille avec lui de manière différente. Là aussi, un bon directeur d'acteurs, c'est celui qui sait s'adapter à la façon de travailler de chaque acteur, et vraiment il n'y a pas un acteur qui travaille de la même manière, c'est même assez incroyable. C'est probablement dû au fait qu'en France la formation est très faible. Par conséquent, les gens se sont formés eux-mêmes souvent, ce n'est pas parce qu'ils sont passés par le conservatoire... Il n'y a pas une formation méthodique comme il peut y avoir dans certains pays, genre pays anglo-saxons ou en Russie, où l'on trouve sûrement des formations beaucoup plus strictes. Les acteurs travaillent sur des méthodes et les dépassent complètement après, et tant mieux pour eux. En France, on a quand même des gens qui ont souvent appris à travailler tout seuls, et dans les cours d'art dramatique on n'apprend pas beaucoup à travailler. On trouve de bons cours d'art dramatique, avec des gens qui arrivent à aider l'acteur à travailler, mais je ne pense pas qu'ils apprennent comment il faut faire. On a donc des acteurs qui travaillent de toutes les manières : il y a des lents, des rapides (rire). On peut faire une typologie mais elle serait énorme parce que chaque acteur va avoir une façon très à lui de faire les choses. Il faut donc que le directeur d'acteurs s'adapte, qu'il prenne chaque acteur différemment. En conséquence, il y a des acteurs à qui je vais plus montrer, à d'autres moins ; je vais en diriger certains extrêmement précisément, tandis que je vais laisser plus couler pour d'autres, etc. Quelquefois, on se retrouve aussi dans des scènes avec un acteur qui a besoin d'indications hyper précises tout le temps, presque du mot à mot, tandis qu'un autre aura plutôt besoin d'être dans le grand geste ; dans la même scène, on peut donc avoir deux types d'acteur tout à fait différents.

C'est plus facile pour le metteur en scène de s'adapter que pour l'acteur. Après, je dirais que l'acteur doit surtout s'adapter à son partenaire. ça c'est important: trouver un terrain commun pour arriver à travailler ensemble. L'adaptation se fait entre les partenaires, le metteur en scène peut suivre."

 

Entretien avec Stéphane Braunschweig, 27 décembre 1996,
in Sophie Proust, La Direction d'acteurs dans la mise en scène théâtrale contemporaine,
Les voies de l'acteur, L'Entretemps éditions, pages 451-452

 

Stéphane Braunschweig, direction d'acteurs : le metteur en scène doit s'adapter à l'acteur, l'acteur à son partenaire