Jean Herman (Jean Vautrin), scénariste :

"Pour commencer à travailler, on peut décider, par exemple, que les personnages ne s'assieront jamais (Urgence) ou qu'il pleuvra pendant tout le film. C'est un moyen de se mettre soi-même en appétit. De s'imposer une sorte de maladie qui sera "la" maladie du film. On a tous eu de la fièvre quand on était gamin et on s'est tous mis à se raconter des histoires en regardant le papier peint. Le début du travail, c'est un peu le stade de la fièvre. Là commencent à se dessiner quelques séquences, mais au départ ça grouille dans tous les sens, on ne sait pas ce qui va être viable. Après, une sorte de lumière s'impose et on essaie de faire une construction. Même si ensuite, lorsqu'on commence à rentrer dans les scènes, la construction prévue vole irrémédiablement en éclats."

(Le cinéma des scénaristes, Le scénario au pluriel,
Cahiers du cinéma 371/372,
Cinéma français, l'enjeu scénario, mai 1985, page 51)

Photo :

"il pleuvra pendant tout le film"

Pluie d'enfer (Hard Rain),
un film de Mikael Salomon, 1998
Avec :
Morgan Freeman : Jim
Christian Slater : Tom
Randy Quaid : le sheriff
Minnie Driver : Karen

 

Pluie d'enfer (Hard Rain), un film de Mikael Salomon
Pluie d'enfer (Hard Rain), un film de Mikael Salomon