Jean-Pierre Bacri  :

"Il n'y a rien qui vient, on fait venir.

On travaille d'abord sur le thème. On reste assez longtemps à déterminer de quoi on va parler. En général, ça part d'une exaspération quelconque ou d'un jugement sur la société.

Ensuite, il faut évidemment trouver les personnages qui vont étayer la démonstration, et les stéréotypes de comportement face à une situation donnée."

(Ecrire pour jouer, jouer pour écrire,
Entretien Bacri - Jaoui, paru dans Positif 442, décembre 1997
- Fragment 5642, "Passage du cinéma, 4992", page 474 -)

-

Photo :

Cuisine et Dépendances, 1992
Réalisation : Philippe Muyl
Scénario : Philippe Muyl, Agnès Jaoui et Jean-Pierre Bacri
adapté de la pièce de théâtre éponyme d'Agnès Jaoui et de Jean-Pierre Bacri
Agnès Jaoui : Charlotte
Jean-Pierre Bacri : Georges

Cuisine et Dépendances, 1992 - Jean-Pierre Bacri et Agnès Jaoui