Vincenzo Cerami, scénariste (de Benigni, G. Bertolucci, Bellocchio, Scola... Prix Vittorio de Sica pour l’ensemble de son oeuvre) :

"J'ai acquis un certain entraînement pour les dialogues, car il y faut une habitude, c'est souvent utile dans les scénarios. J'ai découvert par exemple une règle fondamentale que tout le monde devrait connaître - non seulement les scénaristes mais aussi les auteurs de théâtre - parce qu'elle est tout à fait essentielle : pour qu'un dialogue soit bon, il faut que les deux interlocuteurs qui se parlent aient raison tous les deux. Il s'agit d'une loi fondamentale de la dramaturgie, sinon le matériel reste lettre morte. 

Lorsqu'on écoute quelqu'un parler, on doit pouvoir lui donner raison jusqu'au bout. Puis, lorsque c'est l'autre qui intervient, il doit avoir encore plus raison, c'est ainsi que le dialogue devient vivant. Les personnages développent une autonomie, ce n'est ni l'auteur ni le spectateur qui parlent.

Après, les conflits éclatent et le spectateur cherche une solution qui n'est pas détenue par les personnages, car si l'un a raison, et que l'autre a tort, on se met inévitablement du côté de celui qui a raison, et tout devient très plat, le conflit devient un conflit de personnages que l'on regarde avec indifférence. Tandis qu'au contraire, s'ils ont tous les deux raison pour des motifs personnels et non de caractère idéologique (et plus ils sont personnels, plus le dialogue est bon), alors nous sommes appelés à résoudre leur conflit, nous sommes impliqués dans la séquence et dans tout le film, cela dépend naturellement de la qualité du conflit. Tout le fil du film vient avec..."

(Les Scénaristes italiens, 50 ans d'écriture cinématographique,
Marie-Christine Questerbert,
Les métiers du cinéma, Bibliothèque du cinéma, Hatier - 5 Continents, page 170)

 

Vincenzo Cerami

 2004 : prix Vittorio de Sica pour l’ensemble de son oeuvre

Filmographie - En tant que scénariste

1977 : Un bourgeois tout petit petit de Mario Monicelli
1977 : La Cabine des amoureux de Sergio Citti
1979 : Le Saut dans le vide de Marco Bellocchio
1982 : Les Yeux, la Bouche de Marco Bellocchio
1982 : Colpire al cuore de Gianni Amelio
1984 : Desiderio d'Anna Maria Tatò
1984 : Pianoforte de Francesca Comencini
1985 : Segreti segreti de Giuseppe Bertolucci
1985 : Tutta colpa del paradiso de Francesco Nuti
1986 : Le Mal d'aimer (La coda del diavolo) de Giorgio Treves
1987 : Stregati de Francesco Nuti
1988 : I cammelli de Giuseppe Bertolucci
1988 : I ragazzi di via Panisperna de Gianni Amelio
1988 : Le Petit Diable de Roberto Benigni
1991 : Il minestrone de Sergio Citti
1991 : Le Voyage du capitaine Fracasse d’Ettore Scola
1991 : Johnny Stecchino de Roberto Benigni
1990 : Portes ouvertes de Gianni Amelio
1994 : I pavoni de Luciano Mannuzzi
1994 : Le Monstre de Roberto Benigni
1996 : Uomo d'acqua dolce d'Antonio Albanese
1997 : La vie est belle de Roberto Benigni
1999 : La fame e la sete d'Antonio Albanese
2001 : Vipera de Sergio Citti
2002 : Il nostro matrimonio è in crisi d'Antonio Albanese
2002 : Pinocchio de Roberto Benigni
2003 : A.A.A. Achille de Giovanni Albanese
2005 : Le Tigre et la Neige de Roberto Benigni
2012 : Belle du Seigneur de Glenio Bonder (avec James Dearden)

Vincenzo Cerami, scénariste