Vimala Pons / Louis Jouvet : tout est suspect sauf le corps et ses sensations. Parfois moi je sais plus où j'en suis, de revenir à des choses simples, ça me calme quoi

Eva Bester, France Inter :

"Dans les autres activités à faire, Vimala Pons, vous avez aussi indiqué : "Coitus interruptus", soit le fait d'interrompre le coït avant d'arriver à son paroxysme, c'est pas un peu frustrant ?"

Vimala Pons :

"Mais non, c'est l'érotisme, quoi. Si le jeu est consenti par les deux, moi je pense que c'est un des trucs que je préfère faire. Parce que souvent on ne prend pas le temps de s'approprier les relations amoureuses, on ne réinvente pas. C'est une chose, de jouer à deux sur ça, et moi j'adore ça, j'adore faire ça, parce que ça repousse le moment, et l'érotisme, je trouve, n'est pas à la mode."

Eva Bester, France Inter :

"C'est vrai, c'est presque un geste poétique aujourd'hui..."

Vimala Pons :

"Bah oui parce qu'avec YouPorn c'est compliqué d'aimer ce qui est caché."

(...) "C'est vrai que je trouve que tout est suspect sauf le corps et ses sensations. Parfois moi je sais plus où j'en suis, de revenir à des choses simples, ça me calme quoi."

Audio : Entretien France Inter : "Tout est suspect sauf le corps et ses sensations" | Remède à la mélancolie - Eva Bester - l'émission du dimanche 7 juin 2015

~~~~

« Tout est suspect sauf le corps. »

(Louis Jouvet (citant Antonin Artaud), Le comédien désincarné, Flammarion, page 162)

"Tout part d'abord du corps. Intimité, intuition (les trois degrés).
"Tout est suspect sauf le corps" - la sensation.
Nous sommes d'abord des corps - Pascal.
Toutes les méthodes d'induction spirituelles ou psychiques commencent par le travail du corps (...)"

(Louis Jouvet, Intimité, Le comédien désincarné, Flammarion, page 217)

Vimala Pons : tout est suspect sauf le corps et ses sensations. Parfois moi je sais plus où j'en suis, de revenir à des choses simples, ça me calme quoi
Tout est suspect sauf le corps. - Louis Jouvet (citant Antonin Artaud)
Tout est suspect sauf le corps - la sensation - Louis Jouvet

 

 

 

DEMOS COMEDIENNES | Sophie MARECHAL