Gilles Deleuze / Minnelli : si vous êtes pris dans le rêve de l'autre, vous êtes foutu

Gilles Deleuze : "La grande idée de Minnelli sur le rêve, c'est que le rêve concerne avant tout ceux qui ne rêvent pas. Le rêve de ceux qui rêvent concerne ceux qui ne rêvent pas. Parce que dès qu'il y a rêve de l'autre, il y a danger. A savoir que le rêve des gens est toujours un rêve dévorant qui risque de nous engloûtir. Que les autres rêvent, c'est très dangereux. Le rêve est une terrible volonté de puissance. Chacun de nous est plus ou moins victime du rêve des autres. Même quand c'est la plus gracieuse jeune fille, c'est une terrible dévorante, par ses rêves. Méfiez-vous du rêve de l'autre, parce que si vous êtes pris dans le rêve de l'autre, vous êtes foutu." 

Gilles Deleuze
Qu’est-ce qu’un acte de création 
1987

Photo : Les Ensorcelés (The Bad and the Beautiful), Vincente Minnelli

Les Ensorcelés (The Bad and the Beautiful), Vincente Minnelli | Gilles Deleuze / Minnelli : si vous êtes pris dans le rêve de l'autre, vous êtes foutu