George Lucas : "Je me suis toujours vu comme un artisan. Je suis très "peintre" dans mon travail. J'aime m'asseoir avec une feuille de papier et dessiner. J'aime sculpter. Un jour j'ai eu une grande discussion avec George Cukor qui faisait une conférence et qui me disait détester l'expression "film-maker" et qu'il était, lui, un "film-director", qu'il dirigeait les acteurs. Et moi j'ai alors revendiqué l'expression de "film-maker". Je me suis rendu compte que si je n'avais pas pu l'être, j'aurais sans doute alors fabriqué des jouets. Ce que j'aime, c'est m'occuper de la caméra, et ensuite mettre les bouts de film ensemble et m'émerveiller de toutes les combinaisons que l'on peut faire au montage. Puis ajouter du son. Ce jeu est proche de celui de l'artiste."

(9 mars 1977, pour la sortie de La Guerre des étoiles, Positif n°197
- Fragment 3563, page 558 de "Passage du cinéma 4992")

Martin Scorsese : "(George) Lucas n'aime pas mettre en scène, il déteste ça. Des gens viennent régulièrement le voir en lui disant : "J'ai envie de devenir metteur en scène". Il leur répond toujours : "C'est votre problème ! J'espère que ça vous plaira !"  C'est un visionnaire, qui a mis au point le Skywalker ranch, le son THX qui est fantastique. En ce moment, il est en train de retourner des scènes du premier Star Wars sur ordinateur. C'est une sorte de David O'Selznick. Il ne veut pas mettre en scène, il veut "faire" des films. C'est très drôle."

(Martin Scorsese, Notre génération
Cahiers du cinéma n°500, Numéro spécial : Martin Scorsese rédacteur en chef,
mars 1996, page 38)

Photos :

Indiscrétions (The Philadelphia Story), un film de George Cukor, sorti en 1940
Cary Grant : C. K. Dexter Haven
Katharine Hepburn : Tracy Samantha Lord
James Stewart : Macaulay Connor

Star Wars : Episode IV (premier sorti, 1977) - La Guerre des étoiles
George Lucas, Carrie Fisher

Indiscrétions (The Philadelphia Story), un film de George Cukor, sorti en 1940 Cary Grant : C. K. Dexter Haven Katharine Hepburn : Tracy Samantha Lord James Stewart : Macaulay Connor
Star Wars : Episode IV (premier sorti, 1977) - La Guerre des étoiles George Lucas, Carrie Fisher

 

POSITIF - Revue de Cinéma - Numéro 676, juin 2017 - Couverture : Natalie Portman - SONG TO SONG - Terrence MALICK

 

Au cinéma le 12 juillet : Song to Song / Terrence MALICK

POSITIF - Revue de Cinéma - Numéro 676, juin 2017 - Couverture : Natalie Portman / MALICK

 

"Aucun film de Malick ne donnait à ce point un vertige troublant du réel saisi dans une perspective physique inédite. Corps abîmés, rockers ivres, errants ou violents, tatouages obsédants ou inquiétants, maisons délabrées, tout ce qui existe doit être source de contemplation.

La forme humaine est éloquente, à méditer, occasion de fulgurantes sensations de beauté. "L'Amour se trouve dans la forme humaine, divine", médite ainsi l'héroïne Faye (Rooney Mara), citant des vers de William Blake." (...)

"Voyageuse, éprise, inlassable, la caméra célèbre et révère les courbes des hanches, du bassin, le bas-ventre féminin, comme le Cantique des Cantiques (Song of Songs)". (...)

"La figure du jump cut et de l'association (segments discontinus d'une même scène ou émotion, lien flottant entre les plans) s'accomplit dans cette exploration de l'intermittence au sens proustien - l'examen microscopique des envies, des pulsions, des moments, des éclats et des éclipses des sentiments dont le regard plus vaste ne voit que les trajectoires". (...)

Pierre Berthomieu  :  Song to Song  J'ignorais que j'avais une âme  / POSITIF Revue de cinéma, juin 2017

 

Michael Fassbender - Natalie Portman - SONG TO SONG - Terrence MALICK

 

"SONG TO SONG. ...an associative freedom that makes almost all other movies look, by comparison, like the stodgiest vestiges of filmed theatre. (...) Within the shifting romantic triangle of “Song to Song,” Terrence Malick develops an overwhelming, rapturous variety of visual experience". "Malick makes art—his art—the subject of the film.... This seventy-three-year-old filmmaker looks to the heart of his own inspiration, his own impulses, and creates a cinema that, with the creative command of his own life experience, feels more exuberantly youthful than that of most Sundance phenoms."

Richard Brody / The New Yorker

 

 

nouveautés ~ art de l'acteur ~ cinéastes ~ art du théâtre ~ meilleurs films ~ top 100

Antonioni Bergman Bresson Cronenberg Fellini Godard Hitchcock Jouvet Labed Lynch Malick Mnouchkine Portman Rohmer Sautet Scorsese Truffaut Vitez Welles

masters of cinema | films actors directors

a-z videos / new videos / facebook

 

films7 | films actors directors