Le film de contrebande selon Martin Scorsese : tenter un travail de cinéma d'auteur discret à l'intérieur du système. 

Martin Scorsese : "ça ressemble à un truc normal, ça en a tous les éléments, mais enfouis dans ce qui ressemble à un thriller il existe des idées, des mystères qu'on transmet et que le spectateur peut capter s'il en a envie. Mais s'il passe à côté, ça ne change rien au plaisir qu'il pourra éprouver." (Martin Scorsese, A personal Journey, 1995 - Cité dans "Comme sur un lit d'hôpital, Portrait de Martin Scorsese en cinéaste majeur, par Antoine de Baecque, Cahiers du Cinéma n°500, page 66)

Martin Scorsese : Le film de contrebande. ça ressemble à un truc normal, ça en a tous les éléments, mais enfouis dans ce qui ressemble à un thriller il existe des idées, des mystères qu'on transmet et que le spectateur peut capter s'il en a envie