François Truffaut : "(...) mais certainement j'aime le cinéma davantage qu'on aime son métier. Effectivement, je mets le cinéma vraiment en concurrence avec la vie et on m'a beaucoup reproché à différentes périodes de ma vie de préférer le cinéma à la vie réelle, et j'avoue que même adulte, j'ai du mal à changer, j'ai du mal à voir les choses autrement. Je crois que le cinéma est une amélioration de la vie parce qu'il est extraordinaire : considérez le pouvoir qu'on a, lorsqu'on fait un film, d'organiser toute une vie, toute une vie à soi, une vie sans les embouteillages, sans les encombrements, une vie intense, et cela nous ramène à notre ami Hitchcock". [voir : Truffaut : Hitchcock a projeté sur l'écran toutes ses émotions, qu'il ne vivrait jamais, qu'il ne connaitrait jamais]

(François Truffaut, entretien avec Aline Desjardins,
Ramsay Poche Cinéma, extrait des pages 42-43)

François Truffaut : je mets le cinéma vraiment en concurrence avec la vie, on m'a beaucoup reproché de préférer le cinéma à la vie réelle, j'ai du mal à changer