Jeanne Moreau, François Truffaut : Il avait de la tolérance. Il y a cette fameuse phrase de Renoir : Ce qu'il y a de terrible sur cette terre, c'est que tout le monde a ses raisons

Jeanne Moreau, François Truffaut : "Il avait de la tolérance. Parce que, comme il disait : "Il est aussi difficile de faire un mauvais film qu'un bon". A partir du moment où on sait le travail, la douleur, les angoisses, le plaisir aussi, que représente le tournage d'un film, on ne peut plus critiquer d'une façon aussi aveugle et aussi violente, même si c'est peut-être la critique la plus constructive. On ne peut pas aimer les films de Renoir comme il les a aimés... Il y a des gens sympathiques, il y a des gens antipathiques dans les films de Renoir, mais on ne peut pas les juger. Il y a cette fameuse phrase : "Ce qu'il y a de terrible sur cette terre, c'est que tout le monde a ses raisons". Et il y avait plus de tolérance que d'indulgence chez François. Je ne pense pas qu'il ait jamais pu être indulgent. Tous ses amis ont eu droit à quelques lettres dont on a eu du mal à se remettre. Ses amis n'ont pas eu la vie facile. Quand on était ami de François, on s'exposait à sa sévérité. C'est pour ça qu'il était si important." 

(...) "François était quelqu'un de très mystérieux, très secret. (...) Toutes les étapes, durant ces vingt-sept années, ce sont des livres. (...) On a traversé ensemble notre crise Proust, qui ne nous a plus quittés. Les dernières semaines, il m'a prêté la correspondance de Proust et de Madame Strauss que j'ai prise près de son lit."

Le tourbillon de la vie, par Jeanne Moreau,
Cahiers du Cinéma, numéro spécial François Truffaut,
décembre 1984, extraits des pages 94-95

"Ce qui est terrible sur cette terre, c'est que tout le monde a ses raisons" | Jean Renoir, La règle du jeu

Jeanne Moreau, François Truffaut : Il avait de la tolérance. Il y a cette fameuse phrase : Ce qu'il y a de terrible sur cette terre, c'est que tout le monde a ses raisons

 

 

 

DEMOS COMEDIENNES | Sophie MARECHAL