Isabelle Huppert et Maurice Pialat : "Ses films mettent en place une chronologie des affects, mais pas du tout des faits, c'est ce qui leur donne une telle épaisseur des sentiments. On ne sait jamais vraiment dans "Loulou", ou dans "Nous ne veillirons pas ensemble" que je viens de revoir, si les choses se passent dans la même journée ou à six mois d'écart. Tout est à l'état de blocs. Je ne me souviens même plus s'il y avait une script sur le tournage. Maurice s'en foutait vraiment des raccords, il filmait de la matière dont il savait qu'au montage, elle serait redistribuée comme il voudrait."

(Isabelle Huppert, Cahiers du Cinéma n°576, février 2003, page 48)

GERARD DEPARDIEU - ISABELLE HUPPERT : LOULOU - MAURICE PIALAT