Composition du plan des scènes de repas chez Terrence Malick : "To the Wonder (A la merveille), 2012" / "The Tree of Life, 2011". 

--  Marcel Proust - A la recherche du temps perdu​ : "Et repensant à la monotonie des oeuvres de Vinteuil, j'expliquais à Albertine que les grands littérateurs n'ont jamais fait qu'une seule oeuvre, ou plutôt n'ont jamais que réfracté à travers des milieux divers une même beauté qu'ils apportent au monde. « S'il n'était pas si tard, ma petite, lui disais-je, je vous montrerais cela chez tous les écrivains que vous lisez pendant que je dors, je vous montrerais la même identité que chez Vinteuil. Ces phrases-types, que vous commencez à reconnaître comme moi (...)
 (...) ce sont les fragments d'un même monde, (...) c'est toujours, quelque génie avec lequel ils soient recréés, la même table, le même tapis, la même femme, la même nouvelle et unique beauté (...)"

("And thinking again of the monotony of Vinteuil’s works, I explained to Albertine that the great men of letters have never created more than a single work, or rather have never done more than refract through various mediums an identical beauty which they bring into the world. “If it were not so late, my child,” I said to her, “I would shew you this quality in all the writers whose works you read while I am asleep, I would shew you the same identity as in Vinteuil. These typical phrases, which you are beginning to recognise as I do, my little Albertine (...)
 they are fragments of an identical world, (...) it is always, however great the genius with which they have been recreated, the same table, the same carpet, the same woman, the same novel and unique beauty" - Marcel Proust, Translated from the French by C. K. Scott Moncrieff)

 

Composition du plan des scènes de repas chez Terrence Malick : TO THE WONDER (A LA MERVEILLE) | Proust : ce sont les fragments d'un même monde
Composition du plan des scènes de repas chez Terrence Malick : THE TREE OF LIFE | Proust : ce sont les fragments d'un même monde