"L'interprétation enfin... On le sait, Bresson n'a voulu pour ce film, comme pour le précédent, que des comédiens d'occasion. Là-dessus également il s'est longuement expliqué : "Il faut aplanir l'acteur, le faire mourir..." Et ailleurs : "Il y a dans le jeu d'un non-professionnel des expressions mystérieuses, inattendues..." On ne saurait parler du talent ou du non-talent de Martin Lassalle ou de Marika Green. Leurs visages anonymes et monotones, leurs voix sourdes qui semblent sortir d'un tombeau, leurs façons d'agir, tout ce qu'ils font et ne font pas, appartiennent en propre à l'auteur, qui les a pétris, modelés, façonnés à sa guise, pour ne pas dire à son image."

"PICKPOCKET" DE ROBERT BRESSON
LE MONDE | 21.12.1959 | JEAN DE BARONCELLI - Extrait

MARIKA GREEN et MARTIN LASSALLE : PICKPOCKET 1959 - Robert Bresson : Il y a dans le jeu d'un non-professionnel des expressions mystérieuses, inattendues