Ariane Labed : quelque chose de l'ordre de la maladresse et de la perte, que Yorgos Lanthimos cherche chez l'acteur

Ariane Labed : "Pour The Lobster malheureusement on n'a pas eu vraiment le temps d'avoir des répétitions, ce qui peut du coup être un cadeau, car en fait on a juste à suivre une action qui est décrite dans le scénario, arriver sur le plateau et l'exécuter, et je pense que cet endroit-là de ne pas savoir comment... - par exemple, s'il est écrit "la femme de chambre s'assied sur son sexe et bouge", on n'a pas plus d'indications que ça, et le fait de pas en savoir plus et de devoir juste, juste suivre ça, je pense nous oblige à être quelque part un peu perdu, et je pense que c'est ce qui offre aussi une espèce de maladresse, et pas d'une totale maîtrise de l'interaction, de l'action entre les acteurs, qui est je pense quelque chose que Yorgos (Lanthimos) cherche énormément, et qui est plus de l'ordre de la maladresse et de la perte..." (Extrait d'un entretien d'Ariane Labed pour UniversCine.com)

Cf Gérard Depardieu : pour que les maladresses deviennent des grâces ; je suis davantage fasciné par la maladresse, qui est de la générosité, que par la technique ou l'assurance

ARIANE LABED - THE LOBSTER - YORGOS LANTHIMOS : la femme de chambre s'assied sur son sexe et bouge

 

 

 

DEMOS COMEDIENNES | Sophie MARECHAL