Jean-Luc Godard : Aujourd'hui on ne parle plus. J'aime la dispute. L'avantage du cinéma, de la littérature, de l'art, c'est de faire des disputes violentes, de ne pas chercher le compromis. Les artistes n'ont pas besoin de compromis

Jean-Luc Godard :

"Aujourd'hui on ne parle plus. Si vous dites à un ami : "ton film est bête", voilà vous ne le verrez plus, ça sera plus votre ami. Autrefois, il y avait certains cercles, qui ne se parlaient quasiment pas entre eux, mais à l'intérieur de ces cercles ça se disputait, au sens de la conversation-dispute. J'aime la dispute. L'avantage du cinéma, de la littérature, de l'art, c'est de faire des disputes violentes, de ne pas chercher le compromis. Les artistes n'ont pas besoin de compromis. L'art est irréel dans ce sens, il ne demande pas le compromis. C'est une autre réalité. On se disputait violemment. Ma séparation avec François Truffaut est venue en fait de choses qu'on n'a pas osées se dire."

(Entretien de Jean-Luc Godard avec Olivier Bombarda, 2007)

Photo :

Claude Lelouch, Jean-Luc Godard, Francois Truffaut, Louis Malle, et Roman Polanski - Festival de Cannes, mai 1968

Claude Lelouch, Jean-Luc Godard, Francois Truffaut, Louis Malle, Roman Polanski  Festival de Cannes, mai 1968