Mise en scène "fraîche et désinvolte" :

Antonioni : "La critique cinématographique exige une préparation spécifique trop souvent absente. Aucun critique musical n'aurait l'idée de faire ce métier sans connaître la musique ; personne ne fait de la critique d'art sans connaître la technique de la peinture, sans savoir distinguer une gravure d'une eau-forte. Au cinéma le fait linguistique est trop souvent ignoré. Les commentaires concernent seulement la substance du film, comme s'il ne s'agissait pas de valeurs filmiques d'ensemble à juger. Il arrive, en Italie au moins, qu'on lise que la mise en scène est "bonne", que le film est dirigé "de façon fraîche et désinvolte". Ce n'est pas sérieux."

(Entretien avec Michelangelo Antonioni, 
Le cinéma italien parle, Aldo Tassone,
Editions Edilig)

ANTONIONI - LE DESERT ROUGE