Martin Scorsese : "Enfant (...), j'étais tellement excité par les films que je voyais à cette époque, que je dessinais des storyboards pour des films imaginaires mis en scène par des gens comme Hitchcock et Huston - à ce moment de ma vie je ne savais même pas quel était le rôle d'un metteur en scène. (...) L'affiche d'un film qui n'était pas encore sorti, c'était comme la promesse d'un rêve."

(L'homme qui promettait des rêves - par Martin Scorsese, Cahiers du Cinéma n°504 juillet/août 1996)

AFFICHES FILMS SAUL BASS