"J'étais assistant (monteur) sur un Truffaut. On montait dans une toute petite salle rue Mouffetard et Maurice (Pialat) montait, à côté, "Nous ne vieillirons pas ensemble". On est allé au café et il m'avait dit : "T'aimes ça toi les films où l'on parle de la mer et la séquence suivante on est au bord de la mer ?" Je m'étais dit qu'un mec qui dit quelque chose comme ça, c'est spécial. (...) Je crois qu'il n'aimait vraiment pas le cinéma de Truffaut (...). C'est quand même un cinéma narratif, assez carré, assez explicatif. La thèse de Truffaut étant que si on ne dit pas aux spectateurs où on en est des histoires, on ne peut pas leur demander d'être émus. Chez Maurice, c'est d'abord l'émotion et après, éventuellement, on comprend que six mois se sont écoulés." 

(Yann Dedet, monteur de Pialat sur Loulou, A nos amours, Police, Sous le soleil de Satan, Van Gogh... 
Extrait d'un entretien de Yann Dedet avec Patrice Blouin, 17 janvier 2003, Cahiers du Cinéma n°576, février 2003, numéro spécial PIALAT 1925-2003, page 44)

Pialat - Truffaut | T'aimes ça toi les films où l'on parle de la mer et la séquence suivante on est au bord de la mer ?