Eliminer une certaine pornographie expressive : Akira Kurosawa, Isabelle Adjani : le jeu de l'acteur dans le théâtre japonais et dans le théâtre européen

Akira Kurosawa, Isabelle Adjani : "Eliminer une certaine pornographie expressive" : le jeu de l'acteur dans le théâtre japonais et dans le théâtre européen

-

Akira Kurosawa :

"En général, selon la conception du théâtre européen, un acteur analysant en détail la psychologie du personnage qu'il incarne, essaie de fondre tous les éléments de son analyse en un jeu unique, alors que dans le Nô, l'acteur s'exprime par l'Omote (le masque, la stylisation extérieure du jeu). Il s'appuie d'abord sur cette forme de mimique extérieure pour atteindre un langage dramatique expressif. C'est le contraire du jeu."

(Cahiers du cinéma 182, septembre 1966

-- Fragment 1470, page 514 de "Passage du cinéma 4992" --)

-

Isabelle Adjani :

"Pour Laure, André voulait à tout prix éviter le comportement à l'occidentale, c'est-à-dire les expressions "simiesques". Il m'a fait travailler le geste et la voix (comme dans le théâtre japonais), le souffle, la respiration, afin d'évacuer de mon jeu toute la tradition psychologique, d'éviter le pathos et l'emphase, donc les grimaces correspondant habituellement à ce genre. Bref, éliminer une certaine pornographie expressive en immobilisant mon visage par un masque (j'ai, dans le film, une tête de poupée joufflue)."

(Le Film français n°1658, 31 décembre 1976, page 11

-- Fragment 3757, page 389 de "Passage du cinéma 4992" --)

-

Photo :

Barocco, un film d'André Techiné, 1976, avec Isabelle Adjani (Laure) et Gérard Depardieu (Samson)

 

Barocco, un film d'André Techiné, 1976, avec Isabelle Adjani (Laure) et Gérard Depardieu (Samson)

 

 

 

DEMOS COMEDIENNES | Sophie MARECHAL