David Cronenberg :

"Quand je pensais devenir écrivain, avant de découvrir le cinéma, mon désir profond était de rester un romancier obscur. Obscur. Le genre d'écrivain sur qui on tombe par accident et dont on se félicite qu'une telle personne ait écrit ces, disons, trois petits romans qui n'ont jamais eu de succès et qui étaient pratiquement impossibles à trouver. Ils auraient toujours été épuisés, mais, presque par miracle, vous auriez réussi à les dénicher. 

(...) Je ne fais pas E.T., je ne fais pas de films dont le but est qu'on dise "C'est le film préféré du public de tous les temps" ou quelque chose comme ça. Pour moi, ce serait aussi une sorte d'échec. 
Donc, choquer le public, ou faire en sorte qu'il vous aime, aucun des deux n'est suffisant pour moi, ni assez intéressant ni assez complexe : si quelqu'un se sent mal à l'aise s'il est en colère, mais aussi, d'une certaine façon, séduit et attiré par le film en même temps, alors c'est le sentiment que je recherche. Je m'estime comblé.

(...) Je n'ai vraiment pas l'impression d'essayer de provoquer les gens. Je veux les étonner... les émouvoir en leur montrant des choses qu'ils n'ont jamais vues et en établissant des connexions inattendues, des métaphores par exemple. Mais je ne cherche pas absolument à les choquer, plutôt à les surprendre."

(David Cronenberg, entretiens avec Serge Grünberg,
Editions Cahiers du Cinéma, extraits des pages 21, 23 et 33)

 

 

Vidéo : David Cronenberg - Films 1969 - 2014

Extraits de Films:
Stereo, Crimes of the Future, Shivers, Rabid, Fast Company, The Brood, Scanners, Videodrome, The Dead Zone, The Fly, Dead Ringers, Naked Lunch, M Butterfly, Crash, eXistenZ, Spider, A History of Violence, Eastern Promises, A Dangerous Method, Cosmopolis, Maps to the Stars.
Music: Howard Shore & Metric - Benno | Video: Hello Wizard

Livre : David Cronenberg, entretiens avec Serge Grünberg, Editions Cahiers du Cinéma

 

POSITIF - Revue de Cinéma - Numéro 676, juin 2017 - Couverture : Natalie Portman - SONG TO SONG - Terrence MALICK

 

Au cinéma le 12 juillet : Song to Song / Terrence MALICK

POSITIF - Revue de Cinéma - Numéro 676, juin 2017 - Couverture : Natalie Portman / MALICK

 

"Aucun film de Malick ne donnait à ce point un vertige troublant du réel saisi dans une perspective physique inédite. Corps abîmés, rockers ivres, errants ou violents, tatouages obsédants ou inquiétants, maisons délabrées, tout ce qui existe doit être source de contemplation.

La forme humaine est éloquente, à méditer, occasion de fulgurantes sensations de beauté. "L'Amour se trouve dans la forme humaine, divine", médite ainsi l'héroïne Faye (Rooney Mara), citant des vers de William Blake." (...)

"Voyageuse, éprise, inlassable, la caméra célèbre et révère les courbes des hanches, du bassin, le bas-ventre féminin, comme le Cantique des Cantiques (Song of Songs)". (...)

"La figure du jump cut et de l'association (segments discontinus d'une même scène ou émotion, lien flottant entre les plans) s'accomplit dans cette exploration de l'intermittence au sens proustien - l'examen microscopique des envies, des pulsions, des moments, des éclats et des éclipses des sentiments dont le regard plus vaste ne voit que les trajectoires". (...)

Pierre Berthomieu  :  Song to Song  J'ignorais que j'avais une âme  / POSITIF Revue de cinéma, juin 2017

 

Michael Fassbender - Natalie Portman - SONG TO SONG - Terrence MALICK

 

"SONG TO SONG. ...an associative freedom that makes almost all other movies look, by comparison, like the stodgiest vestiges of filmed theatre. (...) Within the shifting romantic triangle of “Song to Song,” Terrence Malick develops an overwhelming, rapturous variety of visual experience". "Malick makes art—his art—the subject of the film.... This seventy-three-year-old filmmaker looks to the heart of his own inspiration, his own impulses, and creates a cinema that, with the creative command of his own life experience, feels more exuberantly youthful than that of most Sundance phenoms."

Richard Brody / The New Yorker

 

 

nouveautés ~ art de l'acteur ~ cinéastes ~ art du théâtre ~ meilleurs films ~ top 100

Antonioni Bergman Bresson Cronenberg Fellini Godard Hitchcock Jouvet Labed Lynch Malick Mnouchkine Portman Rohmer Sautet Scorsese Truffaut Vitez Welles

masters of cinema | films actors directors

a-z videos / new videos / facebook

 

films7 | films actors directors