Ingmar Bergman : L'actrice Harriet Andersson est un des rares génies cinématographiques | Regard caméra - Monika

Ingmar Bergman :

"L'actrice Harriet Andersson est un des rares génies cinématographiques. On n'en rencontre que très peu d'exemplaires sur les tortueux sentiers de la jungle de notre métier.

Un exemple. L'été est terminé. Harry n'est pas à la maison et Monika sort avec Lelle. Au café, Lelle met en marche le juke-box. Dans le vacarme du swing, la caméra se tourne vers Harriet. Et Harriet déplace son regard d'abord posé sur son partenaire pour le planter droit dans l'objectif de la caméra.

Ici et pour la première fois dans l'histoire du cinéma s'établit soudain un contact direct et impudique avec le spectateur.

Présenter un talent aussi original que celui d'Harriet Andersson et observer la façon avec laquelle elle évoluait devant la caméra fut une expérience riche d'enseignement.

Harriet avait joué au théâtre, dans des revues, et tenu de petits rôles dans des films.

Alors que j'allais commencer MONIKA, la direction de production se montra très hésitante. Je demandai à Gustav Molander ce qu'il pensait de Harriet. Il me regarda et cligna d'un oeil : "Si tu crois pouvoir en tirer quelque chose, tant mieux pour toi." Je n'ai compris que plus tard le sous-entendu aimablement scabreux de la recommandation de mon aîné."

Ingmar Bergman, Images, Gallimard

Photo : Harriet Andersson dans Un été avec Monika (Sommaren med Monika)

L'actrice Harriet Andersson dans Un été avec Monika (Sommaren med Monika) , premier regard face caméra de l'histoire du cinéma

 

 

 

DEMOS COMEDIENNES | Sophie MARECHAL