Jean-Luc Godard : Les femmes, les actrices, je ne les ai pas très bien traitées. J'ai respecté leur beauté aléatoire, mais je n'ai pas fait très attention à ce qu'elles pouvaient dire ou faire | Jean Seberg, copiée / citée de Preminger

Jean-Luc Godard : "Les femmes, les actrices, je ne les ai pas très bien traitées. J'ai respecté leur beauté aléatoire, mais je n'ai pas fait très attention à ce qu'elles pouvaient dire ou faire. ça me manque aussi aujourd'hui... Tous les peintres ont eu des modèles. Mais moi, c'étaient des copies. Elles copiaient des vedettes d'Hollywood, moi je copiais des couples que j'avais connus." (20 mai 1995)

Jean-Luc Godard : "Le personnage de Jean Seberg (dans A bout de souffle) prend la suite de celui de "Bonjour tristesse" (Preminger). Je faisais certains plans par rapport à d'autres que je connaissais, de Preminger. J'aurais pu prendre le dernier plan du film [de Preminger] et enchaîner sur un carton : Trois ans après... C'est à rapprocher de mon goût de la citation, que j'ai toujours gardé. Pourquoi nous le reprocher ? Les gens, dans la vie, citent ce qui leur plaît. Nous avons donc le droit de citer ce qui nous plaît." (décembre 1962, Cahiers du cinéma n°138)

Photos : Jean Seberg chez Preminger (Bonjour Tristesse), copiée / "citée" par Jean-Luc Godard dans A bout de souffle.

couple Jean Seberg : Bonjour Tristesse - Otto Preminger - Film 1958
couple Jean Seberg - Belmondo A bout de souffle - Jean-Luc Godard 1960
couple Jean Seberg : Bonjour Tristesse - Otto Preminger - Film 1958 - Jean Seberg - A bout de souffle - Jean-Luc Godard - Film 1960