Amanda Langlet :

"Je me souviens d'une scène où je devais pleurer, être énervée. (...) Rohmer ne te dit pas : "Sois énervée !" Tu commences ta scène et il dit : "Ah, ça va pas ! Il y a une porte ouverte là-bas". Il traverse la pièce, va fermer la porte et revient. Tu recommences. "Ah ! non ! Non ! Non ! Vous arrêtez, il y a un truc qui ne va pas !" Et il nous a coupés ainsi quinze fois. Tu es hyper-énervé et ton énervement devient autre chose. Comme tu es concentrée sur la scène, tu la fais de façon plus brute, plus énervée. Il travaille peut-être différemment avec les autres comédiens. Moi, je n'avais rien fait et il m'a vraiment travaillée au corps."

(Entretien d'Amanda Langlet avec Alain Hertay, extrait, travail du rôle pour Pauline à la plage,
in Alain Hertay : Eric Rohmer, Comédies et proverbes,
Editions du Céfal)

Amanda Langlet, travail du rôle avec Eric Rohmer : je n'avais rien fait et il m'a vraiment travaillée au corps