Eric Rohmer :

"Je prends les acteurs comme ils sont : si un acteur est statique, je préfère le garder statique plutôt que de le faire bouger malgré lui. Là (Conte d'été) j'avais des acteurs qui bougent, j'en suis ravi et je les laisse faire. C'était surtout le cas avec Melvil Poupaud et Amanda Langlet qui bougent très bien - elle, elle bouge plutôt avec les bras, et lui plutôt en marchant - et à qui j'avais donc très peu d'indications à donner. D'une façon générale, je l'ai dit mille fois, je ne donne pas d'indications de gestes qu'on appelle "d'expression" qui ne sont pas spontanés, ces gestes que l'on ferait au théâtre. Je préfère les gestes qui ne veulent rien dire, immédiats : c'est précisément parce qu'ils ne veulent rien dire qu'ils disent davantage." 

(Entretien avec Eric Rohmer, 23 avril 1996, Positif n°424, juin 1996,
Fragment 5584 page 390 de "Passage du cinéma, 4992")

ERIC ROHMER : CONTE D'ETE - MELVIL POUPAUD - AMANDA LANGLET