Claude Sautet : Il faut résister continuellement à une certaine veulerie, à une certaine servilité. Quand un metteur en scène s'entêtait dans sa volonté, sa vision, c'était comme une bouffée d'air frais

Claude Sautet

"(...) rien n'est plus éloigné de la mise en scène que le métier d'assistant, pour la bonne raison que sa fonction essentielle est de s'occuper de tout ce dont le metteur en scène ne veut pas s'occuper, c'est-à-dire de tout ce qui n'est pas de la mise en scène. Sur le plan humain, l'épreuve n'est pas moins rude. Il faut résister continuellement à une certaine veulerie, à une certaine servilité auxquelles l'assistant, par sa position, a souvent tendance à se laisser aller. Par moments, cela devient même très pénible. J'ai vu certains metteurs en scène pleins d'idées, d'enthousiasme, qui devant l'appareil de la production se décourageaient dès le début du film et terminaient le tournage sans aucune conviction, en salariés privilégiés et obéissants. Quand, par hasard, il s'en trouvait un qui s'entêtait dans sa volonté, sa vision, c'était comme une bouffée d'air frais." 

(Claude Sautet, février 1962, Présence du cinéma n°12,
extrait du fragment 206 page 92 de "Passage du cinéma, 4992") 

CLAUDE SAUTET - TOURNAGE

 

 

 

DEMOS COMEDIENNES | Sophie MARECHAL