François Truffaut :

"on m'a souvent accusé d'avoir des hommes faibles et des femmes qui décidaient, des femmes qui commandaient les événements ; mais je crois que c'est comme ça dans la vie, en tout cas c'est comme ça dans mes films, on me l'a souvent reproché, c'est-à-dire que souvent les hommes sont irrités par mes films, par exemple, "La Sirène du Mississipi"... 

(...) (Les hommes), ils croient que c'est très important de tenir des congrès, de prendre des "charters". L'activité des hommes me paraît toujours puérile, complètement enfantine ; je les vois dans les avions, c'est surtout là que ça me démoralise, pas les avions intercontinentaux mais sur les lignes intérieures ; non je ne vois que des hommes d'affaires avec des petites valises ridicules et je me demande toujours ce qu'ils vont faire. On sent bien que leur activité est dérisoire ; tandis que l'essentiel, le mouvement de la vie continue (...), c'est la femme. (...) J'ai toujours été convaincu que Yvonne de Gaulle voyait son mari comme un enfant." 

(François Truffaut, entretien avec Aline Desjardins
Ramsay Poche Cinéma, extraits des pages 51-55)

 

Photo : François Truffaut : La Sirène du Mississipi - Affiche du film - Avec Catherine Deneuve et Jean-Paul Belmondo

François Truffaut : La Sirène du Mississipi - Affiche du film - Catherine Deneuve - Jean-Paul Belmondo
François Truffaut : La Sirène du Mississipi - Affiche du film - Catherine Deneuve - Jean-Paul Belmondo