Ariane LABED : dans le milieu du théâtre c’était : C’est quoi ces paillettes ? | Coupe Volpi de la meilleure interprétation féminine - Mostra de Venise

Ariane Labed :

"J’étais très heureuse et honorée du prix évidemment [Coupe Volpi de la meilleure interprétation féminine - Mostra de Venise], mais disons que dans le milieu du théâtre c’était tout d’un coup : “Ah, c’est quoi ces paillettes, c’est ridicule” et dans le milieu du cinéma c’était “Bon ça y est, c’est bon, c’est fait, viens à Paris, installe-toi, prends un agent, fais les couvertures des magazines et utilise ce truc à bloc” pour devenir je-ne-sais-pas-quoi. Mon idée ça n’a jamais été d’être une star, du coup je n’avais rien à faire là-dedans non plus. J’ai mis du temps à me rendre compte que c’était simplement une récompense pour me dire “tu as bien travaillé” et que ça me donnait une légitimité pour pouvoir affirmer mon désir de faire d’autres films. Ça m’a pris du temps, mais j’ai compris simplement qu’on me disait “Tu as raison, tu as peut-être une place dans le cinéma, donc continue". (...)

et tout d’un coup la presse grecque s’est un peu jetée sur l’occasion en se disant “Ah! C’est super on a peut-être de quoi faire une star et vendre du papier !” C’est à ça que servent les stars aussi, pour les journalistes. Et moi je n’ai pas du tout joué le jeu, parce que ça ne m’intéressait pas, ce n’était pas ma place. Même si je voulais faire de la promo pour le film, évidemment, mais il y a un moment où tu ne sais plus à quel point tu vas parler d’où tu vas faire ton shopping, pour une interview dans Marie-Claire, ou si tu vas parler de cinéma. Du coup j’ai relativement tout évité. Maintenant que je vis à Londres, je fais peut-être de la presse un peu plus, comment dire, ciblée. Mais je réalise aussi à quel point ça peut être utile et puis que ce n’est pas mal de parler de soi des fois. Chaque parcours de vie est intéressant et finalement, quand je vais chez le médecin et que je lis un Marie-Claire, je me dis “Ah c’est pas con” (rires). Mais l’exposition de ce genre-là, les tapis rouges, c’est stressant."

 

 

Vidéo : Ariane Labed - Le Grand Entretien (2013) - Sortie d'Usine

 

Photo :

© Graziano Quaglia - Venice, 11/09/2010. 67th Venice Film Festival.
Ariane Labed, Coppa Volpi for best actress, and Quentin Tarantino attend the Lyons Night in the Cinema Palace of Venice Lido

 

ARIANE LABED - QUENTIN TARANTINO © Graziano Quaglia - Venice, 11/09/2010. 67th Venice Film Festival. Ariane Labed, Coppa Volpi for best actress, and Quentin Tarantino attend the Lyons Night in the Cinema Palace of Venice Lido

 

 

 

DEMOS COMEDIENNES | Sophie MARECHAL