Peter Zadek. Répétitions : recherche d'indices. Rejouer la scène comme s'il pleuvait, voir ce qu'il en résulte pour les personnages

Répétitions : recherche d'indices. Rejouer la scène comme s'il pleuvait, voir ce qu'il en résulte pour les personnages.

Peter Zadek :

"Les indices

Mettre en scène, c'est un peu comme dans un polar, c'est une recherche permanente d'indices, d'indications. Si une comédienne a un bouton, ça explique peut-être pourquoi elle se place toujours de cette manière, peut-être est-elle complexée.

Je soumets les textes également à cette manière de réfléchir et à ces recherches, car je suis les sentiers les plus écartés et les moins fréquentés comme si j'avais à résoudre une énigme. Mais il faut avant tout réussir à savoir où se meuvent les pensées des comédiens. Pour y arriver, on peut inventer des jeux et dire par exemple : "Allez, jouez-la encore une fois comme s'il pleuvait", pour les distraire de la complexité d'une scène. C'est amusant, les comédiens en général acceptent avec plaisir, et l'on peut observer ce qu'il advient du rôle et de la situation. Si ce sont de bons acteurs, ils tiennent tout de suite compte de la pluie. Si un vieil homme s'avance transi à travers la pluie, chacun des autres personnages va réagir différemment à cette nouvelle situation. On peut dire plus tard : "Bon, maintenant ça suffit la pluie..." et voir ce qu'il en résulte de nouveau pour les personnages."

Peter Zadek,
Mise en scène, mise à feu, mise à nu,
Le travail avec les comédiens,
8 - La situation,
l'Arche, page 102

Peter Zadek. Répétitions : recherche d'indices. Rejouer la scène comme s'il pleuvait, voir ce qu'il en résulte pour les personnages.

 

 

 

DEMOS COMEDIENNES | Sophie MARECHAL