Direction d'acteurs - Claude Régy : ce n'est pas en opposant les contraires - vérité, mensonge - que l'on progresse. Ces notions sont beaucoup plus floues qu'on ne le pense

Matthias Langhoff :

"Moi, je ne connais pas de metteur en scène qui ne travaille pas avec le mensonge."

(Matthias Langhoff, Sophie Proust, Entretien, Fontenay-sous-bois, 4 juillet 1996)

~

Claude Régy, la rétention d'informations est constitutive du quotidien et du travail de création :

Claude Régy : "on ne dit pas tout, mais ce n'est pas mentir. Aucune condamnation morale n'existe contre le mensonge ; les enfants sont forcés de mentir pour se sauvegarder un espace de liberté. Autrement ils sont dans la dépendance totale des parents. Le mensonge peut participer du respect de l'autre. Les gens qui disent tout, ce sont des assassins la plupart du temps. La vérité n'est pas une valeur, d'ailleurs, il n'y en a pas, mais il ne faut pas non plus matraquer le mensonge : c'est une élégance, un savoir-vivre, un respect de l'être. D'autre part, je ne sais pas ce qu'on ment, tout comme je ne sais pas ce que l'on cache. En parlant, en disant ce qu'on croit dire sincèrement, on cache plein de choses qui, du reste, sont perceptibles dans la vibration de la voix. Ces choses, on les voit donc quand même un peu. Ces notions sont beaucoup plus floues qu'on ne le pense, et ce n'est pas en opposant les contraires - vérité, mensonge - que l'on progresse. Dire qu'il faut constamment toute la vérité c'est impossible, et invivable."

(Claude Régy, Sophie Proust, Entretien, Paris, le 5 avril 1997)

 

La direction d'acteurs, Pouvoir et esthétique du metteur en scène,
Sophie Proust, La Direction d'acteurs dans la mise en scène théâtrale contemporaine,
Les voies de l'acteur, L'Entretemps éditions, extraits des pages 172-173

Direction d'acteurs - Claude Régy : ce n'est pas en opposant les contraires - vérité, mensonge - que l'on progresse. Ces notions sont beaucoup plus floues qu'on ne le pense

 

 

 

DEMOS COMEDIENNES | Sophie MARECHAL