Michelangelo Antonioni :

"Seul le geste importe pour moi; en lui se résume tout le jeu de l'acteur; je choisis donc des interprètes qui ont une grande mobilité d'expression, ainsi que beaucoup de souplesse et de docilité, et les dirige uniquement de l'extérieur, par des indications de gestes et d'attitudes. C'est ainsi que, loin de faire appel au métier de Massimo Girotti, j'ai sans cesse lutté contre son expérience de comédien, et, m'efforçant de retrouver l'homme brut, le déconcertais volontairement par mon refus de toute explication sur les indications de jeu que je lui dictais, pour qu'il incarne plus parfaitement son rôle d'homme désemparé. Je n'ai de même fait nul appel à l'intelligence de Lucia Bosè, et l'ai dirigée comme une marionnette."

(Gazette du cinéma n°4, octobre 1950 - Film Chronique d'un amour.

-- Fragment 60 page 34, Passage du cinéma 4992 --)

Photo :

Lucia Bosè : Paola Molon Fontana
Chronique d'un amour
(Cronaca di un amore)
Michelangelo Antonioni, 1950

Lucia Bosè : Paola Molon Fontana Chronique d'un amour (Cronaca di un amore) Michelangelo Antonioni, 1950
Lucia Bosè : Paola Molon Fontana Chronique d'un amour (Cronaca di un amore) Michelangelo Antonioni, 1950
Lucia Bosè : Paola Molon Fontana Chronique d'un amour (Cronaca di un amore) Michelangelo Antonioni, 1950