Michelangelo Antonioni : 

"L'acteur est un élément de l'image et pas toujours le plus important. Il est évident qu'il acquiert ou perd du poids selon la position qu'il a dans cette image et qu'une réplique prend un sens ou un autre selon sa position lorsqu'il la dit. Mais, pour cette raison, je me suis entendu dire : "Toi, tu refuses la collaboration avec l'acteur." Non, dans ces limites, l'acteur peut être d'une grande aide, il peut interpréter, suggérer, mais c'est à moi de choisir parmi ses suggestions ce que je retiens de meilleur. L'acteur voit le film à travers son personnage qui n'est pas le seul. Mais le film doit être vu dans sa totalité et à qui cela revient-il sinon au metteur en scène ? Ce sont là des problèmes assez évidents. On me reproche très souvent de ne pas dire assez, de ne pas parler assez, de ne pas "expliquer". Pour moi ce mot "expliquer" n'a qu'une seule signification (et cela m'irrite rien que d'y penser) : indiquer le message. C'est une façon de diriger qui est propre au théâtre, comme le faisaient les metteurs en scène autrefois, habitués à parler longuement du texte, d'une scène, d'une réplique, habitués à chercher les significations, les résonances, à l'extérieur du contexte même de la scène, et à découvrir les références culturelles. Je ne crois pas qu'il faille faire ainsi, je ne sens pas ce genre de direction d'acteur. Le rapport entre l'acteur et le metteur en scène doit être envisagé d'une façon plus souple que par le passé. Il doit se créer une entente sur le plan sensoriel, où chaque parole est superflue. En disant cela je n'enlève rien à l'acteur. Il y a de bons acteurs et des acteurs moins bons - bien jouer est un don de la nature. Il y a des visages expressifs et des visages inexpressifs, et il n'y a rien à faire. Mais ils le sont dans la mesure où ils réussissent à comprendre ce que veut le metteur en scène et à le lui redonner."

Entretien avec Michelangelo Antonioni, 
Le cinéma italien parle, Aldo Tassone,
Editions Edilig, page 19

 

Photo : Jack Nicholson et Michelangelo Antonioni - Tournage de Profession : reporter (Professione: reporter - The Passenger)

Jack Nicholson - Michelangelo Antonioni - Tournage de Profession : reporter (Professione: reporter - The Passenger)
Antonioni : le rapport entre l'acteur et le metteur en scène, une entente sur le plan sensoriel, où chaque parole est superflue
actress.camera | international actresses
Erika Linder / Model & Actress / Photo (c) Amanda Demme

 

Erika Linder

Photo (c) Amanda Demme

 

"Proudly androgynous, Linder models in both men’s and women’s runway shows. So it is no surprise that her personal hero is Tilda Swinton. “I admire her style so much—I think she is amazing. She can do it all; she can play a man, a woman, a horse!” she says. And so, we suspect, can Linder.

Asked if her new career (actress) is scary, she says of course it is: “But if it isn’t scary, I don’t want to do it." - VOGUE, APRIL 4, 2018. Hooked on Louis Vuitton’s Capucines With Erika Linder

 

Erika Linder / Actress

 

"Model Erika Linder announces herself as a promising screen presence"
VARIETY

"Erika Linder. One of the most impressive silver screen outings for a model to date"
EYE FOR FILM

 

Sara Serraiocco | Baldwin / Counterpart

 

Sara Serraiocco

Showreel | Counterpart

"The actress Sara Serraiocco is the person stealing the show on Counterpart so far. Serraiocco had a not-so unique path to acting: she started out as a dancer. Now one of the hottest talents in Europe" (Decider)

 

Sara Serraiocco
actress.camera | international actresses