Gérard Depardieu (1986) :

"Il n'y a pas plus ringard que d'être à la mode. Le problème, c'est de prévoir, de faire en sorte que cela puisse devenir une mode sans que ce soit programmé. On ne peut y arriver qu'en écoutant, soi-même et les autres, et c'est un chemin douloureux. Quand je pars en tournée avec Barbara, c'est pour essayer de bouleverser un peu ce monde du show-biz, qui est véritablement prisonnier de la mode, où les gens sont monstrueux, quand on voit comment les rythmes, les tonalités, les voix, changent." (...) 

"Un auteur, il voit les choses, il les rêve, il les fabrique, c'est autre chose. Aujourd'hui, tout le monde rêve d'une vendeuse de Prisunic qui soit une star, point. Le reste, c'est autrement plus difficile. Comme dit Molière : "Qu'il est long le chemin du projet à la chose"."

(entretien réalisé par Serge Toubiana, Cahiers du cinéma n°390, décembre 1986, page 40, extraits) 

Gérard Depardieu - Barbara