Yoshi Oida (acteur et metteur en scène), L'acteur flottant :

"un ami me donna un livre à lire dans l'avion. C'était le Livre du thé de Tenshin Okakura. (...) Je me sentis profondément ému (...) Je reconnus mes propres incertitudes dans celles de l'auteur (...) :

"Ceux qui ne savent pas voir la petitesse de leur propre grandeur, ne sauront pas davantage percevoir la grandeur dans la petitesse d'autrui. (...) Ce qui définit la réalité d'une pièce, par exemple, c'est l'espace vide délimité par le toit et les murs, non ce toit et ces murs par eux-mêmes. L'utilité d'une cruche à eau réside dans le vide où l'eau peut se loger, non dans la forme de la cruche, ni dans sa matière. La vacuité est toute-puissante parce qu'elle peut tout contenir. Ce n'est que dans le vide que le mouvement devient possible. Tout être capable de faire de lui-même un vide où les autres peuvent librement pénétrer peut devenir le maître de toutes les situations."

(...)"

(Yoshi Oida,
L'acteur flottant,
Actes Sud, extraits des pages 51-52)

Yoshi Oida, L'acteur flottant. La vacuité est toute-puissante parce qu'elle peut tout contenir