Alain Bergala :

"Ce n'est pas autre chose que dira, quelques années plus tard, Claude Chabrol quand il partira en guerre contre "les grands sujets" au cinéma : "Il n'y a pas de grands ou de petits sujets, parce que plus le sujet est petit, plus on peut le traiter avec grandeur. En vérité, il n'y a que la vérité."

(Celle par qui le scandale arrive, "EUROPE 51" DE ROBERTO ROSSELLINI, par Alain Bergala,
Cahiers du cinéma n°356, fevrier 1984, page 10)

Claude Chabrol : Il n'y a pas de grands ou de petits sujets, parce que plus le sujet est petit, plus on peut le traiter avec grandeur. En vérité, il n'y a que la vérité
EUROPE 51 - ROBERTO ROSSELLINI - tournage