Michel Audiard : Je résous les problèmes en commençant à écrire. Il ne faut pas se demander comment démarrer, il faut le faire. Si je réfléchis trop, je n'ai plus envie de faire le film

Michel Audiard : "Je résous les problèmes en commençant à écrire. Mon seul dopping, c'est la page blanche. Parfois je commence sur n'importe quoi : "Bonjour, comment ça va ? Va te faire foutre". Je sais que ça va se décanter, il ne faut pas se demander comment démarrer, il faut le faire. Même mal : aucune importance puisque vous mettrez tout ça à la corbeille. Mais vous avez démarré votre scène, les gens ont parlé, ils vivent. Et sur cette feuille, il y a peut-être deux phrases de bonnes, que vous garderez. Si je réfléchis trop, je n'ai plus envie de faire le film."

(Le cinéma des scénaristes, L'Ecole de la malice,
entretien avec Michel Audiard, Cahiers du cinéma 371/372,
Cinéma français, l'enjeu scénario, mai 1985, page 57)

-

Cf Paul Valéry : pouvoir de la page blanche :

- "J'ai entendu souvent Mallarmé parler du pouvoir de la page blanche -, pouvoir générateur. On s'assoit devant le vide papier. Et quelque chose s'écrit, se fait - etc. Pouvoir du vide."

- "La musique qui est en moi,
La musique qui est dans le silence, en puissance
qu'elle vienne et m'étonne."

(Paul Valéry,
Fragment 1 : 1934, Cahiers Poïétique, Pléiade 1035
Fragment 2 : 1916-1917, Cahiers Poèmes et PPA, Pléiade 1267)

 

Photo :

Les Tontons Flingueurs - 1963
Réalisation : Georges Lautner
Scénario : Albert Simonin et Georges Lautner, d'après le roman Grisbi Or Not Grisbi, d'Albert Simonin
Dialogue : Michel Audiard

Lino Ventura : Fernand Naudin
Francis Blanche : Maître Folace, le notaire de Louis « le Mexicain »
Sabine Sinjen : Patricia, la fille de Louis « le Mexicain »

LES TONTONS FLINGUEURS - Lino Ventura : Fernand Naudin Francis Blanche : Maître Folace, le notaire de Louis le Mexicain Sabine Sinjen : Patricia, la fille de Louis le Mexicain