Alain Resnais et Antonin Artaud défendent les trouvailles propres à l'acteur professionnel.

Alain Resnais :

"Mais justement, les professionnels sont beaucoup plus capables de déraper. On peut essayer des choses alors qu'avec quelqu'un qui connaît mal son métier, on pourra essayer de lui demander d'être lui-même, le plus naturel possible, mais il n'y aura jamais de trouvailles, cet éclat, ces surprises - en fait le mot dérapage n'est peut-être pas le bon mot - ces surprises que peuvent nous donner les professionnels. Plus l'acteur est professionnel, plus il aime son métier et plus il le contrôle, plus il peut arriver des choses, justement."

(Cahiers du cinéma n°347, mai 1983 - Fragment 4723 page 28 de "Passage du cinéma 4992")

Antonin Artaud :

"J'entends chaque jour des metteurs en scène, à qui le sentiment proprement dramatique échappe, vanter, au détriment de l'acteur professionnel, l'acteur d'occasion à qui, comme dans Finis terrae, on fait jouer mieux qu'à un acteur de métier n'importe quelle scène de la vie. La discussion repose sur un malentendu et c'est tout.
L'acteur d'occasion fait sur l'écran ce qu'il fait dans la vie et qu'on peut lui faire jouer avec un peu de patience ; mais l'acteur de cinéma, j'entends le bon, le vrai, celui qui, placé dans un domaine artificiel, dans le domaine de l'art ou de la poésie, sent et pense directement, sans jouer ; cet acteur-là fait ce que personne ne pourrait faire, ce que lui-même, à l'état normal, ne fait pas."

(Cinémonde n°41, août 1929, Fragment 25 page 24 de "Passage du cinéma 4992")

Photos :

- Alain Resnais, Pas sur la bouche, 2003 :
    Sabine Azéma : Gilberte Valandray
    Pierre Arditi : Georges Valandray, second mari de Gilberte
    Audrey Tautou : Huguette Verberie
    Isabelle Nanty : Arlette Poumaillac, sœur de Gilberte
    Lambert Wilson : Eric Thomson, premier mari de Gilberte
    Jalil Lespert : Charley
    Daniel Prévost : Faradel
    Darry Cowl : Mme Foin, la concierge
    Bérangère Allaux : une jeune fille
    Françoise Gillard : une jeune fille
    Toinette Laquière : une jeune fille
    Gwenaëlle Simon : une jeune fille
    Nina Weissenberg : Juliette, la domestique

- Lucrèce Borgia, un film d'Abel Gance, 1935
Avec Josette Day, Edwige Feuillère, Aimé Clariond, Antonin Artaud (Savonarole)

Alain Resnais, tournage de Pas sur la bouche, 2003 : Avec Pierre Arditi, Isabelle Nanty, Audrey Tautou, Lambert Wilson
PAS SUR LA BOUCHE - ALAIN RESNAIS : Lambert WILSON entouré des jeunes filles : Bérangère ALLAUX, Françoise GILLARD, Toinette LAQUIERE et Gwenaëlle SIMON
DARRY COWL et LAMBERT WILSON : PAS SUR LA BOUCHE - ALAIN RESNAIS
PAS SUR LA BOUCHE - ALAIN RESNAIS
PAS SUR LA BOUCHE - ALAIN RESNAIS
PAS SUR LA BOUCHE - ALAIN RESNAIS
PAS SUR LA BOUCHE - ALAIN RESNAIS
Lucrèce Borgia - Josette Day, Edwige Feuillère, Aimé Clariond
Photo : Antonin Artaud : Savonarole  Lucrèce Borgia, un film d'Abel Gance, 1935
FESTIVAL DE CANNES - ALAIN RESNAIS ET SES ACTEURS ET ACTRICES

 

POSITIF - Revue de Cinéma - Numéro 676, juin 2017 - Couverture : Natalie Portman - SONG TO SONG - Terrence MALICK

 

Au cinéma le 12 juillet : Song to Song / Terrence MALICK

POSITIF - Revue de Cinéma - Numéro 676, juin 2017 - Couverture : Natalie Portman / MALICK

 

"Aucun film de Malick ne donnait à ce point un vertige troublant du réel saisi dans une perspective physique inédite. Corps abîmés, rockers ivres, errants ou violents, tatouages obsédants ou inquiétants, maisons délabrées, tout ce qui existe doit être source de contemplation.

La forme humaine est éloquente, à méditer, occasion de fulgurantes sensations de beauté. "L'Amour se trouve dans la forme humaine, divine", médite ainsi l'héroïne Faye (Rooney Mara), citant des vers de William Blake." (...)

"Voyageuse, éprise, inlassable, la caméra célèbre et révère les courbes des hanches, du bassin, le bas-ventre féminin, comme le Cantique des Cantiques (Song of Songs)". (...)

"La figure du jump cut et de l'association (segments discontinus d'une même scène ou émotion, lien flottant entre les plans) s'accomplit dans cette exploration de l'intermittence au sens proustien - l'examen microscopique des envies, des pulsions, des moments, des éclats et des éclipses des sentiments dont le regard plus vaste ne voit que les trajectoires". (...)

Pierre Berthomieu  :  Song to Song  J'ignorais que j'avais une âme  / POSITIF Revue de cinéma, juin 2017

 

Michael Fassbender - Natalie Portman - SONG TO SONG - Terrence MALICK

 

"SONG TO SONG. ...an associative freedom that makes almost all other movies look, by comparison, like the stodgiest vestiges of filmed theatre. (...) Within the shifting romantic triangle of “Song to Song,” Terrence Malick develops an overwhelming, rapturous variety of visual experience". "Malick makes art—his art—the subject of the film.... This seventy-three-year-old filmmaker looks to the heart of his own inspiration, his own impulses, and creates a cinema that, with the creative command of his own life experience, feels more exuberantly youthful than that of most Sundance phenoms."

Richard Brody / The New Yorker

 

 

nouveautés ~ art de l'acteur ~ cinéastes ~ art du théâtre ~ meilleurs films ~ top 100

Antonioni Bergman Bresson Cronenberg Fellini Godard Hitchcock Jouvet Labed Lynch Malick Mnouchkine Portman Rohmer Sautet Scorsese Truffaut Vitez Welles

masters of cinema | films actors directors

a-z videos / new videos / facebook

 

films7 | films actors directors