Isabelle Huppert : Les cours, j'ai pris ce qu'il fallait en prendre. Il faut vampiriser les cours et pas se laisser vampiriser par eux

Isabelle Huppert : "J'ai fait le Conservatoire, il y a longtemps et je n'en ai pas un très bon souvenir d'ailleurs parce que je n'y faisais pas grand chose. Enfin, moi, les cours je ne sais pas très bien quoi en penser finalement. Je n'ai jamais tellement aimé le climat des cours. Etre acteur ou être actrice, c'est très individuel, c'est ne ressembler à rien, c'est surtout pas ressembler à ce que quelqu'un vous dit de faire. ça m'a toujours beaucoup gêné, ça. J'ai toujours senti un côté gourou dans les cours et je me suis tout de suite rebellée. ça ne m'a jamais beaucoup plu mais enfin j'ai pris ce qu'il fallait en prendre. Je crois qu'il faut vampiriser les cours et pas se laisser vampiriser par eux."

(Extrait d'un Entretien avec Isabelle Huppert réalisé par Serge Daney et Serge Toubiana,
Cahiers du cinéma numéro spécial 323/324 : "Situation du cinéma français I", mai 1981)

Photo : Isabelle Huppert, Coup de torchon - Un film de Bertrand Tavernier, 1981

Photo : Isabelle Huppert, Coup de torchon - Un film de Bertrand Tavernier, 1981

 

 

 

DEMOS COMEDIENNES | Sophie MARECHAL