Federico Fellini :

"Ma préférence va en général à des sujets originaux écrits pour le cinéma. Je crois que le cinéma n'a pas besoin de littérature, il a besoin seulement d'auteurs de cinéma, c'est-à-dire de gens qui s'expriment à travers des rythmes, des cadences qui sont propres au cinéma. Le cinéma est un art autonome, qui n'a pas besoin de transpositions sur un plan qui ne peut être qu'explicatif dans le meilleur des cas. Toute oeuvre d'art vit dans sa propre dimension de conception et d'expression. Que peut-on tirer d'un livre ? Des situations. Mais les situations en soi n'ont aucune signification. C'est le sentiment par lequel elles seront exprimées qui compte, la fantaisie, l'atmosphère, la lumière : en définitif, l'interprétation des faits. Or l'interprétation littéraire n'a rien à voir avec l'interprétation cinématographique des mêmes faits. Ce sont deux manières complètement différentes de s'exprimer."

(Federico Fellini, entretien, 
in Le Cinéma italien parle, Aldo Tassone, 
Editions Edilig, page 108)

Federico Fellini : tournage du film Giulietta degli spiriti