Antonioni : 

"Je ne sais pas pourquoi, dans le cinéma, j'ai commencé à m'intéresser aux sentiments plutôt qu'à d'autres sujets plus brûlants, comme la guerre, le fascisme, les problèmes sociaux, notre vie d'alors. Bien entendu, je n'étais pas indifférent à ces sujets. J'en étais entouré et je les vivais de façon assez solitaire. Cela était dû sans doute à une expérience sentimentale qui s'était mal terminée. C'était à moi de rechercher les raisons de cette fin. Et ces raisons, s'unissant à toutes les autres, devenaient une seule et immense raison, un spectacle massif dont le protagoniste était l'homme. L'homme face à son milieu et l'homme face à l'homme." 

(Michelangelo Antonioni, "Prefazione", in "Sei film", 
- "Voir d'un oeil nouveau", par Carlo di Carlo, 
in Cher Antonioni..., Projet culturel pour la récupération, la restauration, la conservation et la diffusion multimédias de l'oeuvre de Michelangelo Antonioni,
Editions E.A.G.C. Ente Autonomo Gestione Cinema, page 46
sous le patronage du Ministero del Turismo E Dello Spettacolo, 1988)

MICHELANGELO ANTONIONI - MONICA VITTI