Terrence Malick

"Les gens croient que lorsqu'on a souffert dans la vie, on se comporte comme un animal blessé, que l'on montre ses blessures comme si elles étaient survenues la veille. Et c'est ce qui se passe souvent au cinéma. Mais dans la vie, la souffrance des gens est cachée, c'est leur seule façon de survivre. C'est ce qui arrive à Kit. Et loin de les avoir grandis, de les avoir rendus plus "profonds" et inoffensifs, ce qui est un mythe auquel croient les Américains, la souffrance, au contraire, les a rendus mesquins, étroits d'esprit et durs. C'est ainsi que Kit est devenu narcissique, mais pas dans le sens d'une recherche de la racine de ses problèmes, bien plutôt comme un poseur qui n'aime pas être ce qu'il est."

(Entretien avec Terrence Malick, par Michel Ciment,
Los Angeles, 24 mars 1975,
Positif n°170, juin 1975,
à propos du film "Badlands",
in Passage du cinéma, 4992, fragment 3514d, page 201)

Photo :

La Balade sauvage (Badlands) - Un film de Terrence Malick - 1973

Martin Sheen : Kit Carruthers
Sissy Spacek : Holly Sargis

 

La Balade sauvage (Badlands) Terrence Malick - 1973 | Martin Sheen : Kit Carruthers - Sissy Spacek : Holly Sargis