Quentin Tarantino : Je défends le désordre, en cinéphilie. Quand c'est plus orgasmique, en voyage ! Plus de sensationnel, plus d'excitation, plus d'émotions basiques, pour le même tarif ! La subversion vient toujours de la minorité

 

Quentin Tarantino, à Bertrand Tavernier : "Oh, mais je n'exclus pas le reste. Les grands classiques, ça me connaît ! Mais franchement, la subversion vient toujours de la minorité. Et je défends le désordre, en cinéphilie. Quand c'est différent, quand ce n'est pas tout à fait pour l'intelligentsia, mais un peu plus pour l'homme de la rue et quand c'est d'une certaine façon plus orgasmique, en voyage ! Mais Renoir ou Hawks sont aussi de vrais artistes, liés à ces sensations qui touchent un public iconoclaste. Les réalisateurs de série B - au sens très large - de toutes les générations offrent la même chose : ce truc un peu impertinent qu'on ne trouve pas dans les films de série A, et qui fait que les films de série B existent, tout simplement ! Vous y trouvez plus de sensationnel, plus d'excitation, plus d'émotions basiques, pour le même tarif !"

Amis américains, Institut Lumière / Actes Sud, page 951