Pippo Delbono : On trahit plus facilement si l'on cherche à être fidèle, on ne peut pas oublier le vivant. Lorsque j'ai conçu La Rabbia, je n'ai pas cherché à respecter Pasolini, ou bien à l'imiter

 

Pippo Delbono : "Lorsque j'ai conçu La Rabbia, je n'ai pas cherché à respecter Pasolini, ou bien à l'imiter. S'il vivait aujourd'hui il ne parlerait pas de la même façon, il ne dirait pas les mêmes choses, ses goûts, ses passions, se seraient déplacés. Naturellement. On trahit plus facilement si l'on cherche à être fidèle, on ne peut pas oublier le vivant."

(Le Corps de l'acteur, Les Solitaires Intempestifs, page 58)