"Comme une vieille femme qui jour après jour raccourcit sa promenade, le théâtre redoute de s'éloigner du périmètre moral où il réside... mais cette maison pue... ! Il vous faut de l'air frais... !"

Howard Barker, La Mort, l'unique et l'art du théâtre,
Les Solitaires Intempestifs, page 121

Howard Barker : Comme une vieille femme qui jour après jour raccourcit sa promenade, le théâtre redoute de s'éloigner du périmètre moral où il réside... mais cette maison pue... ! Il vous faut de l'air frais... !