John Grierson, Sight and Sound : Cesser de « regarder en arrière vers ce dont on est sûr » et ne pas oublier de se vouer « au métier incertain, tâtonneur et risqué de deviner le futur »

"John Grierson, lorsqu’il fut invité, il y a quelques années, à écrire dans Sight and Sound, ne trouva rien de plus définitif à conseiller aux critiques que, outre rendre compte des films, cesser de « regarder en arrière vers ce dont on est sûr » et ne pas oublier de se vouer « au métier incertain, tâtonneur et risqué de deviner le futur ».

TOURNONS LA PAGE, par Gavin Lambert
CAHIERS DU CINEMA n°89, novembre 1958

~~~

Cf Alain Bergala, Stratégie critique, tactique pédagogique - Sur quoi repose le jugement critique ?

"Aux Cahiers du Cinéma, cela a toujours été une question cruciale : sur quoi repose le jugement critique ? Qu'est-ce qui fonde la ligne critique d'une revue de cinéma ? (...)

Ce qui doit être premier, c'est l'expérience de cette rencontre, le rapport immédiat avec le film et son supplément. Où ce supplément est-il repérable dans le film ? Comment le pointer et le nommer ? Que nous dit-il ? Qu'en faire en termes d'analyse critique ? Comment passer de l'évidence première de sa perception à une pensée construite ?

Le critique ne saurait procéder à ce repérage à partir d'une grille de pensée qui serait préalable à cette première rencontre du film.

Deleuze analyse les deux phases du processus critique : on rencontre d'abord les signes avec leur effet d'opacité et de sidération. Et c'est seulement après cette rencontre que la pensée peut entrer en jeu, suscitée par cette énigme des signes."

-> Laurent Terzieff : Il y a sept types de critiques | Paul Valéry : Résumé de la critique connue | Alain Bergala : Stratégie critique | + Woody Allen, Jean-Luc Godard