Agnès JAOUI : Aucun monteur ne remplacera le talent musical et rythmique d'un bon acteur. J'hésite à filmer des plans de coupe car les monteurs aiment monter et je vais devoir me battre pour garder un plan-séquence

AGNES JAOUI - JEAN-PIERRE BACRI - ANNE ALVARO - Le Goût des autres - Scène du poème - déclaration d'amour

Agnès JAOUI : "Aucun monteur ne remplacera le talent musical et rythmique d'un bon acteur, Woody Allen le disait aussi. Dans Le Goût des autres, quand Jean-Pierre Bacri déclare son amour à Anne Alvaro avec son poème, j'ai fait quand même des plans de coupe par précaution, mais j'ai gardé sans état d'âme la scène en plan-séquence, qui dure deux minutes. D'ailleurs, je ne me suis jamais posé la question de sa durée, car le rythme qu'ils donnent tous les deux est parfait. Maintenant, je travaille avec un monteur que j'adore, François Gédigier. J'hésite à filmer des plans de coupe car je sais qu'il va vouloir les monter, parce que souvent les monteurs aiment monter. Et ça m'ennuie, car je vais devoir me battre pour garder un plan-séquence qui va apporter un autre rythme ; c'est le rythme qui est fondamental."

(L'art du scénario, Les ciné-débats, page 40)

 

 

 

DEMOS COMEDIENNES | Sophie MARECHAL