TERRENCE MALICK - KNIGHT OF CUPS - NATALIE PORTMAN
TERRENCE MALICK - KNIGHT OF CUPS - NATALIE PORTMAN
TERRENCE MALICK - KNIGHT OF CUPS - NATALIE PORTMAN
TERRENCE MALICK - KNIGHT OF CUPS - NATALIE PORTMAN
TERRENCE MALICK - KNIGHT OF CUPS - NATALIE PORTMAN
TERRENCE MALICK - KNIGHT OF CUPS - CHRISTIAN BALE
TERRENCE MALICK - KNIGHT OF CUPS - MOMENT
TERRENCE MALICK - KNIGHT OF CUPS - MOMENT
TERRENCE MALICK - KNIGHT OF CUPS - MOMENT
TERRENCE MALICK - KNIGHT OF CUPS - MOMENT
TERRENCE MALICK - KNIGHT OF CUPS - NATALIE PORTMAN

Knight of Cups, Terrence Malick

"Je me souviens quand je suis descendu des montagnes, j'étais dans un état de clarté absolue. Clarté absolue. (...) On pouvait ressentir qu'on remontait dans l'histoire, dans le Temps. (...) Je n'enseigne que ce moment. Prendre en considération ce moment. Tout est là. La perfection. L'aboutissement. L'instant tel qu'il est." | Knight of Cups, Terrence Malick. Avec Natalie Portman, Christian Bale, Peter Matthiesson.

["I remember when I came down out of the mountains and I was conditioned with being absolutely clear. Absolutely... (...) you knew you were going back in history, in time... (...) Teaching now... I only teach one thing. I just teach this moment. Pay attention to this moment. And everything is there... perfect... and complete. Just as it is". | Knight of Cups - Terrence Malick]

~~

Marcel Proust : "À vrai dire, ce changement profond opéré par la guerre était en raison inverse de la valeur des esprits touchés, du moins à partir d'un certain degré, car, tout en bas, les purs sots, les purs gens de plaisir ne s'occupaient pas qu'il y eût la guerre. Mais tout en haut, ceux qui se sont fait une vie intérieure ambiante ont peu d'égard à l'importance des événements. Ce qui modifie profondément pour eux l'ordre des pensées, c'est bien plutôt quelque chose qui semble en soi n'avoir aucune importance et qui renverse pour eux l'ordre du temps en les faisant contemporains d'un autre temps de leur vie. Un chant d'oiseau dans le parc de Montboissier, ou une brise chargée de l'odeur de réséda, sont évidemment des événements de moindre conséquence que les plus grandes dates de la Révolution et de l'Empire. Ils ont cependant inspiré à Chateaubriand, dans les Mémoires d'Outre-tombe, des pages d'une valeur infiniment plus grande." (Marcel Proust, Le Temps retrouvé)

~~

[Marcel Proust: "The truth is that the great change brought about by the war was in inverse ratio to the value of the minds it touched, at all events, up to a certain point; for, quite at the bottom, the utter fools, the voluptuaries, did not bother about whether there was a war or not; while quite at the top, those who create their own world, their own interior life, are little concerned with the importance of events. What profoundly modifies the course of their thought is rather something of no apparent importance which overthrows the order of time and makes them live in another period of their lives. The song of a bird in the Park of Montboissier, or a breeze laden with the scent of mignonette, are obviously matters of less importance than the great events of the Revolution and of the Empire; nevertheless they inspired in Chateaubriand’s Mémoires d’outre tombe pages of infinitely greater value."]

 

POSITIF - Revue de Cinéma - Numéro 676, juin 2017 - Couverture : Natalie Portman - SONG TO SONG - Terrence MALICK

 

Au cinéma le 12 juillet : Song to Song / Terrence MALICK

POSITIF - Revue de Cinéma - Numéro 676, juin 2017 - Couverture : Natalie Portman / MALICK

 

"Aucun film de Malick ne donnait à ce point un vertige troublant du réel saisi dans une perspective physique inédite. Corps abîmés, rockers ivres, errants ou violents, tatouages obsédants ou inquiétants, maisons délabrées, tout ce qui existe doit être source de contemplation.

La forme humaine est éloquente, à méditer, occasion de fulgurantes sensations de beauté. "L'Amour se trouve dans la forme humaine, divine", médite ainsi l'héroïne Faye (Rooney Mara), citant des vers de William Blake." (...)

"Voyageuse, éprise, inlassable, la caméra célèbre et révère les courbes des hanches, du bassin, le bas-ventre féminin, comme le Cantique des Cantiques (Song of Songs)". (...)

"La figure du jump cut et de l'association (segments discontinus d'une même scène ou émotion, lien flottant entre les plans) s'accomplit dans cette exploration de l'intermittence au sens proustien - l'examen microscopique des envies, des pulsions, des moments, des éclats et des éclipses des sentiments dont le regard plus vaste ne voit que les trajectoires". (...)

Pierre Berthomieu  :  Song to Song  J'ignorais que j'avais une âme  / POSITIF Revue de cinéma, juin 2017

 

Michael Fassbender - Natalie Portman - SONG TO SONG - Terrence MALICK

 

"SONG TO SONG. ...an associative freedom that makes almost all other movies look, by comparison, like the stodgiest vestiges of filmed theatre. (...) Within the shifting romantic triangle of “Song to Song,” Terrence Malick develops an overwhelming, rapturous variety of visual experience". "Malick makes art—his art—the subject of the film.... This seventy-three-year-old filmmaker looks to the heart of his own inspiration, his own impulses, and creates a cinema that, with the creative command of his own life experience, feels more exuberantly youthful than that of most Sundance phenoms."

Richard Brody / The New Yorker

 

 

nouveautés ~ art de l'acteur ~ cinéastes ~ art du théâtre ~ meilleurs films ~ top 100

Antonioni Bergman Bresson Cronenberg Fellini Godard Hitchcock Jouvet Labed Lynch Malick Mnouchkine Portman Rohmer Sautet Scorsese Truffaut Vitez Welles

masters of cinema | films actors directors

a-z videos / new videos / facebook

 

films7 | films actors directors