ERIC ROHMER - LA COLLECTIONNEUSE - HAYDEE POLITOFF
ERIC ROHMER - LA COLLECTIONNEUSE
ERIC ROHMER - LA COLLECTIONNEUSE - HAYDEE POLITOFF, PATRICK BAUCHAU
ROBERT BRESSON - LE DIABLE PROBABLEMENT - LAETITIA CARCANO
ROBERT BRESSON - LE DIABLE PROBABLEMENT - LAETITIA CARCANO
ROBERT BRESSON - LE DIABLE PROBABLEMENT - LAETITIA CARCANO
ROBERT BRESSON - LE DIABLE PROBABLEMENT - LAETITIA CARCANO
ROBERT BRESSON - LE DIABLE PROBABLEMENT - LAETITIA CARCANO
ROBERT BRESSON - LE DIABLE PROBABLEMENT - LAETITIA CARCANO
ROBERT BRESSON - LE DIABLE PROBABLEMENT - LAETITIA CARCANO
ROBERT BRESSON - LE DIABLE PROBABLEMENT - LAETITIA CARCANO
ROBERT BRESSON - LE DIABLE PROBABLEMENT - LAETITIA CARCANO
ROBERT BRESSON - LE DIABLE PROBABLEMENT - LAETITIA CARCANO
ROBERT BRESSON - LE DIABLE PROBABLEMENT - LAETITIA CARCANO
ROBERT BRESSON - LE DIABLE PROBABLEMENT - LAETITIA CARCANO
ROBERT BRESSON - LE DIABLE PROBABLEMENT - LAETITIA CARCANO
ROBERT BRESSON - LE DIABLE PROBABLEMENT - LAETITIA CARCANO
ROBERT BRESSON - LE DIABLE PROBABLEMENT - LAETITIA CARCANO
ROBERT BRESSON - LE DIABLE PROBABLEMENT - LAETITIA CARCANO
ROBERT BRESSON - LE DIABLE PROBABLEMENT - LAETITIA CARCANO
ROBERT BRESSON - LE DIABLE PROBABLEMENT - LAETITIA CARCANO
ROBERT BRESSON - LE DIABLE PROBABLEMENT - LAETITIA CARCANO
ROBERT BRESSON - LE DIABLE PROBABLEMENT - LAETITIA CARCANO

Eric Rohmer, La Collectionneuse, avec Haydée Politoff, Patrick Bauchau
Robert Bresson, Le Diable probablement, avec Laetitia Carcano

Gilles Deleuze : "L'image visuelle devient archéologique, stratigraphique, tectonique. Non pas que nous soyons renvoyés à la  préhistoire (il y a une archéologie du présent), mais aux couches désertes de notre temps qui enfouissent nos propres fantômes, aux couches lacunaires qui se juxtaposent suivant des orientations et des connexions variables. (...)  Ce sont les fragmentations de Bresson, qui raccordent ou ré-enchaînent des morceaux d'espace dont chacun se ferme pour son compte. Chez Rohmer, c'est le corps féminin qui subit des fragmentations, comme fétiches sans doute, mais aussi comme morceaux d'un vase ou d'une poterie irisée sortie de la mer : les "Contes" sont une collection archéologique de notre temps."

Gilles Deleuze, Cinéma 2, L'Image-Temps, Les composantes de l'image,
Les Edirions de Minuit, extrait des pages 317-318