Jean-Pierre Bacri : On sent que l'auteur s'est dit "je vais rajouter 1h20 à mon idée". Et c'est ça, se tuer

Jean-Pierre Bacri : "Souvent en tant qu'acteur, on jubile sur les 15 ou 20 premières pages d'un scénario. Et puis il vous tombe des mains au bout de la 25e page. L'idée est chatoyante, on a envie de la croquer, et quand on avance, il n'y a plus rien. On sent que l'auteur s'est dit "je vais rajouter 1h20 à mon idée". Et c'est ça, se tuer."

L'art du scénario, Les ciné-débats, page 49

Jean-Pierre Bacri : On sent que l'auteur s'est dit je vais rajouter 1h20 à mon idée. Et c'est ça, se tuer

 

 

 

DEMOS COMEDIENNES | Sophie MARECHAL