Laurent Terzieff : je ne devais rien et ma liberté de donner était régie par la gratuité et non par le devoir

Laurent Terzieff :

"J'étais un adolescent suicidaire et torturé mais j'ai survécu quand j'ai réalisé une fois pour toutes que le monde n'est pas le royaume de la justice, qu'on ne me devait rien et que je ne devais rien et que ma liberté de donner était régie par la gratuité et non par le devoir."

(Laurent Terzieff,
Cahiers de vie,
Epilogue,
Gallimard, page 341)

Photo :

Laurent Terzieff et Brigitte Bardot : À coeur joie, un film de Serge Bourguignon, sorti en 1967

Laurent Terzieff et Brigitte Bardot : À cœur joie, un film de Serge Bourguignon, sorti en 1967