Orson Welles : J'ai eu peur de les ennuyer

"C'était un homme excessivement courageux et tout à la fois dangereusement sensible et vulnérable, de manière bien plus douloureuse que son apparence autoritaire et sa personnalité exubérante ne le laissaient penser. Son assurance n'était que le revers d'un fort sentiment d'insécurité. Quand je lui ai demandé s'il avait déjà rencontré ses deux auteurs favoris, Isak Dinesen et Robert Graves, il m'a répondu non d'un signe de tête. Et pourquoi ? lui demandai-je. "J'ai eu peur de les ennuyer." Je ris, mais son ton était grave." 

Orson Welles par Peter Bogdanovich 

Orson Welles jeune - young

 

 

 

DEMOS COMEDIENNES | Sophie MARECHAL